Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Ré-élection de l’Italie au Conseil du MAB

Lors de la 42e session de la Conférence générale de l’UNESCO, l’Italie a été réélue au Conseil international de coordination (ICC) du programme UNESCO Man and the Biosphere (MAB).

Le Conseil international de coordination du programme MAB est composé de 34 États membres élus par la Conférence générale, qui se tient tous les deux ans à l’UNESCO. Entre une réunion et la suivante, l’autorité du Conseil est déléguée à son Bureau, dont les membres sont nommés par chacune des régions géopolitiques de l’UNESCO (Afrique et États arabes ; Asie et Pacifique ; Europe et Amérique du Nord ; Amérique latine et Caraïbes).

Ces dernières années, le Conseil MAB s’est réuni chaque année, généralement au siège de l’UNESCO à Paris ou dans l’un des États membres du Conseil international de coordination.

Chaque État membre dispose d’une voix mais peut envoyer le nombre d’expert ou de consultant souhaité afin d’assister aux sessions du Conseil. Les États membres de l’UNESCO non membres du Conseil peuvent envoyer des représentants en qualité d’observateurs.

Deux autres organes conseillent le programme MAB : le Comité consultatif international sur les réserves de biosphère, qui conseille, sur les plans scientifique et technique, le Directeur général de l’UNESCO et le Conseil de coordination vis-à-vis du réseau mondial de réserves de biosphère et le Groupe international de soutien (ISG), qui conseille le Secrétariat du MAB en matière de mise en œuvre du plan d’action de Madrid (MAP) et d’autres aspects pertinents du programme MAB.

En outre, les Comités nationaux nommés par chaque gouvernement jouent un rôle fondamental dans la mise en œuvre du programme MAB. Chaque État membre est invité à constituer un comité national permanent et entièrement fonctionnel, afin de garantir la plus large participation nationale possible au programme international.

À chaque session ordinaire de la Conférence générale de l’UNESCO, qui se tient habituellement tous les deux ans, la moitié des membres du Conseil terminent leur mandat et sont remplacés par de nouveaux membres élus appartenant au même groupe régional. Les membres du Conseil peuvent être réélus.

La réélection récente de l’Italie souligne l’engagement de notre pays dans la promotion de cette précieuse initiative scientifique intergouvernementale de l’UNESCO. Le programme MAB a en effet comme objectif d’œuvrer à l’amélioration des relations entre l’Homme et l’environnement grâce à différents projets destinés à soutenir une gestion rationnelle et durable des ressources de la biosphère. Cela implique d’œuvrer à améliorer la capacité humaine d’utiliser les ressources naturelles de façon rationnelle, en mettant l’accent sur la préservation de la biodiversité et l’adoption de pratiques durables, qui tiennent compte de l’impact de l’homme sur l’environnement.