Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Le Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO s’est conclu à Riyad

Du 10 au 25 septembre dernier s’est tenue à Riyad la 45e session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, composé de 21 membres, dont l’Italie.

Le Comité, qui examine l’état de conservation de tous les sites inscrits dans la Liste du Patrimoine mondial, a décidé de ne pas inscrire le site de « Venise et sa lagune » dans la liste du Patrimoine en danger – comme cela avait été recommandé par les organes techniques de la Convention – reconnaissant et applaudissant les mesures concrètes et significatives adoptées au cours des dernières années par les autorités nationales et locales afin de préserver la valeur universelle et exceptionnelle du site.

L’inscription d’un nouveau site italien a en outre été approuvée : il s’agit des « Karst et grottes évaporitiques de l’Apennin du Nord », dont la candidature a surtout été promue par le Ministère de l’environnement et de la sécurité énergétique et par la région Émilie-Romagne et qui devient le 59e site italien et le 6e site du patrimoine naturel italien de la Liste.

Tous pays confondus, le Comité a approuvé l’inscription de 42 nouveaux sites (33 culturels et 9 naturels) sur un total de 54 candidatures présentées pour cette session. L’Italie reste le pays le plus représenté de la Liste du Patrimoine culturel, suivi par la Chine (57 sites) et de l’Allemagne et de la France (52 sites).