Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Conférence générale de l’UNESCO

Du 7 au 22 novembre 2023 s’est déroulée la 42e Conférence générale de l’UNESCO .

Composée des représentants des 194 États membres de l’Organisation, la Conférence se réunit tous les deux ans. Sont également invités à participer, en qualité d’observateurs, des États non membres, des organisations internationales, des ONG et des fondations. Chaque État dispose d’une voix, quelle que soit sa superficie et l’importance de sa contribution au budget.

La Conférence a pour rôle de déterminer l’orientation et le plan d’action générale de l’UNESCO. Au cours des trois semaines de travaux, le programme et le budget de l’Organisation pour les deux années suivantes sont adoptés, des membres du Conseil exécutif sont élus et, tous les quatre ans, un nouveau Directeur général est nommé.

Lors de cette 42e session, la Conférence générale était présidée par l’Ambassadrice et Déléguée permanente de la Roumanie auprès de l’UNESCO, Simona-Mirela Miculescu.

En marge de la Conférence générale, le « Youth Forum » a permis à de jeunes activistes du monde entier de débattre des aspects sociaux du changement climatique, non seulement grâce à un échange d’opinions, mais en proposant également de possibles solutions au Secrétariat UNESCO et aux délégués des États membres.

L’Italie a obtenu des résultats notables, qui confirment le rôle fondamental de notre Pays au sein de l’Organisation :

  • réélection, pour le 7e mandat quadriennal consécutif, en tant que membre du Conseil exécutif de l’UNESCO avec le plus grand nombre de voix (155) au sein du groupe Europe occidentale et Amérique du Nord ;
  • réélection en tant que membre du Conseil international de coordination du programme « L’Homme et la biosphère » (MAB) de l’UNESCO ;
  • réélection au sein du Comité intergouvernemental pour la Promotion du retour des biens culturels (ICPRCP).

Le ministre de l’Éducation et du mérite, Giuseppe Valditara, a pris part à la Conférence générale afin de représenter l’Italie lors de la séance plénière et de la réunion ministérielle sur l’Éducation. Étaient également présents la ministre de l’Université et de la recherche, Anna Maria Bernini, ainsi que la Sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères et à la coopération internationale, Maria Tripodi. La réunion ministérielle sur l’Éducation a été ouverte par l’artiste Michelangelo Pistoletto, qui a tenu un dialogue avec la Sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’Éducation, Stefania Giannini, sur le thème de la « paix préventive ».

Un objectif important a été atteint par le secteur Éducation lors de la Conférence : les 194 États membres de l’UNESCO ont adopté la révision de la Recommandation de 1974 sur l’Éducation pour la compréhension, la coopération et la paix internationales et l’éducation relative aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales. Cet instrument définit la manière dont l’éducation devrait être utilisée pour garantir une paix pérenne et pour promouvoir le développement humain. En reliant plusieurs secteurs thématiques, des technologies numériques aux changements climatiques en passant par les questions de genre et les libertés fondamentales, la Recommandation a pour objectif de contribuer à la construction de sociétés plus pacifiques, justes, égalitaires, équitables, inclusives, démocratiques, saines et durables.

Pour y parvenir, le nouveau texte expose 14 principes qui permettront de développer différentes approches vis-à-vis de l’éducation, en remodelant plusieurs aspects des systèmes éducatifs, dont les lois et les politiques de développement des programmes scolaires, les pratiques d’enseignement, les environnements d’apprentissage et d’évaluation.

Les États membres, sur proposition de l’Ouzbékistan, ont décidé que la 43e session de la Conférence générale, prévue en 2025, se tiendra à Samarcande.