Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Earth Network

Le 26 septembre 2023 s’est tenue à l’UNESCO la présentation du projet Earth Network, un réseau international d’experts fournissant, aux pays qui en font la demande, une assistance en matière de gestion des Réserves de biosphère, des sites inscrits au Patrimoine mondial ou au Patrimoine immatériel de l’UNESCO et des géoparcs.

Le Dr Vladimir Ryabinin, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) et Directeur général adjoint de l’UNESCO ainsi que l’ambassadeur Liborio Stellino, Représentant permanent de l’Italie auprès de l’UNESCO, ont invité les délégations permanentes des Pays membres à une réunion d’information organisée afin de présenter les résultats du projet et d’en élargir la portée en communiquant des informations sur la procédure à suivre pour bénéficier du programme et sur les modalités de participation au financement et au réseau international d’experts.

Promu par le Secrétaire du programme Man and the Biosphere (MAB) de l’UNESCO, le programme a été financé par l’Italie grâce au ministère de l’Environnement et de la Sécurité énergétique, présent à l’événement avec une délégation composée de la Conseillère du ministre de l’Environnement, Roberta Toffanin, du Directeur général du Patrimoine naturel et de la mer, Oliviero Montanaro et du Président du comité technique national MAB UNESCO, Pier Luigi Petrillo.

António Abreu de Sousa, Directeur du département des Sciences de l’écologie et de la Terre et Secrétaire du programme MAB, a présenté le projet et les résultats obtenus en abordant plus longuement les instruments utilisés par le programme afin d’atteindre les objectifs fixés : missions sur le terrain, formations basées sur des cours en ligne et en libre accès (MOOCs), webinaires, ateliers et publications.

Les représentants de plus de 70 pays ont participé à l’événement, retransmis en direct aux Bureaux régionaux de l’UNESCO.

Invitant les Pays à saisir l’occasion de bénéficier du projet, l’Ambassadeur Stellino a souligné que « Ce projet est particulièrement intéressant pour les Pays qui pourraient ne pas avoir les compétences nécessaires ou une disponibilité immédiate d’expertise pour les cas spécifiques et urgents. Il s’agit d’un projet innovant, transversal et qui vient améliorer la protection de l’environnement tout en ayant des effets bénéfiques sur les communautés locales en soutenant le développement de produits naturels dans une optique de développement durable, c’est-à-dire qui conjugue le développement socioéconomique et la protection de l’environnement. »

Les résultats de la première phase ont été présentés afin d’illustrer concrètement le programme Earth Network. L’Ambassadeur Doyle, Représentant permanent de Saint Kitts et Nevis, a partagé le témoignage du premier pays bénéficiaire du projet, soulignant les leçons tirées et les bonnes pratiques.

Enfin, ont été présentés les développements possibles du projet à l’avenir et son potentiel. L’Earth Network contribue à la création du Portail UNESCO sur la biodiversité, une banque de données pour le recueil et le partage de bonnes pratiques, et sera en outre utile pour atteindre des objectifs mondiaux tels que ceux de l’accord de Paris sur le climat, les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies ainsi que ceux du cadre global sur la biodiversité, adopté à Montréal en décembre dernier.