Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Journée de la recherche italienne à l’UNESCO : célébration du 60e anniversaire du CIPT de Trieste

436869955_730216965948204_5825787953305287763_n

Le 10 avril, la Journée de la recherche italienne à l’UNESCO a été consacrée à la célébration du 60e anniversaire du Centre international de physique théorique (CIPT). Fondé en 1964 à Trieste par Abdus Salam, lauréat du prix Nobel de physique, le CIPT est le seul institut de catégorie I de l’UNESCO dans le domaine des sciences naturelles. Le centre est géré conjointement par l’UNESCO, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et l’Italie, qui est également son principal bailleur de fonds.

La cérémonie s’est déroulée en présence du professeur Serge Haroche, prix Nobel de physique 2012, qui a souligné dans son discours le lien indissoluble entre la recherche théorique motivée par la pure curiosité(blue sky research) et la recherche appliquée visant à réaliser des innovations technologiques et des résultats économiques. Le professeur Atish Dabholkar, directeur du CIPT, a animé une table ronde réunissant de jeunes chercheuses formées au CIPT, qui a permis d’explorer des thèmes étroitement liés aux priorités de l’UNESCO, tels que le rôle crucial de la science pour surmonter les obstacles liés au genre et promouvoir le développement en Afrique, où le CIPT a financé plus de 100 initiatives de coopération scientifique au cours des dernières années.

Depuis soixante ans, le CIPT incarne une priorité dans les politiques nationales de soutien à la recherche scientifique, tout en étant un centre de catégorie 1 de l’UNESCO, c’est-à-dire une structure qui fait partie intégrante de l’Organisation. Avec l’événement du 10 avril, l’Italie a renouvelé son engagement pour l’avenir du Centre et a appelé tous les États membres de l’UNESCO à tirer le meilleur parti de cette importante plateforme pour le développement de la connaissance, conformément aux orientations stratégiques de l’Organisation, telles que la priorité à l’Afrique et l’égalité entre les hommes et les femmes.