Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

UNESCO : la musique composée dans les camps de concentration pour célébrer la Journée de la Mémoire

L’UNESCO a célébré la Journée de la mémoire des victimes de l’Holocauste, instituée par les Nations Unies en 2005. L’événement, organisé grâce à la contribution de la Représentation permanente de l’Italie et de celles de l’Allemagne, de la Belgique et de Monaco, a été introduit par la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

Dans la salle principale du siège de l’UNESCO, le pianiste et directeur italien Francesco Lotoro, qui a recueilli et étudié la musique composée dans les camps de concentration, a dirigé les solistes des Pouilles de l’Ensemble Lemuria. Grâce à la contribution de la Fondazione Istituto di Letteratura Musicale Concentrazionaria di Barletta, présidée par le Maestro Lotoro lui-même, le public a pu écouter le son du violon du musicien polonais Jan Stanislaw Hillenbrand, retrouvé à Auschwitz et restauré par le luthier Bruno Di Pilato.

Au cours de l’événement, modéré par Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, des vidéos de témoignages de survivants ont également été projetées, fournies par la USC Shoah Foundation de Los Angeles, fondée il y a trente ans par Steven Spielberg. Jusqu’au 9 février, toujours à l’UNESCO, il sera possible de visiter l’exposition Blue Skies, de l’artiste belge Anton Kusters, qui a photographié pendant six ans le ciel des camps d’extermination.