Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Le « savoir-faire traditionnel du violon à Crémone » mis à l’honneur à Paris

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2023, la Représentation permanente a organisé, au sein du siège parisien de l’UNESCO, un événement célébrant « Le savoir-faire traditionnel du violon à Crémone », inscrit depuis le 5 décembre 2012 dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’initiative a permis au grand public de découvrir des expressions culturelles provenant de différentes régions du monde, des pratiques et des savoirs ayant une place importante dans l’histoire et l’identité des peuples et que la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui fête cette année ses 20 ans, a préservées.

Samedi 16 septembre, Elena Bardella, enseignante de l’École internationale de lutherie « Antonio Stradivari » et son élève française Hélène Boulestin ont réalisé une démonstration de l’art des maîtres luthiers de Crémone qui, depuis des siècles, fabriquent de magnifiques instruments à archet tels que des violons, des altos, des violoncelles et des contrebasses. Dans le cadre de cet événement, les visiteurs ont également pu assister à un concert du virtuose Fabrizio von Arx, directeur artistique de la Fondation Casa Stradivari. Au cours de la représentation, qui s’est tenue dans l’espace de méditation, conçu par le célèbre architecte japonais Tadao Andō en 1995, Fabrizio von Arx a enchanté les nombreux spectateurs en jouant sur son violon Stradivarius « Angel, ex-Madrileno 1720 ».

« La concentration d’événements parisiens célébrant Crémone et le savoir-faire luthier, inscrit dans la liste du patrimoine immatériel, n’est pas un hasard. Cela montre l’importance et le rôle de la municipalité de Crémone qui, combinant tradition de l’art luthier et concerts donnés par des maestros contemporains, prouve que la filière de la lutherie est bel et bien active et vivante », a déclaré l’ambassadeur Liborio Stellino, Représentant permanent de l’Italie auprès de l’UNESCO.

« Casa Stradivari et moi-même sommes honorés de nous produire et de participer à ces journées du patrimoine parisien, a ajouté Fabrizio von Arx. Avec la réouverture de la Maison nuptiale de Stradivarius, son projet artistique et la masterclass de jeunes luthiers, nous souhaitons préserver l’art de la lutherie crémonaise, le nom de son grand maestro Antonio Stradivari et de la musique dans son ensemble. Grâce à la Casa Stradivari et à la ville de Crémone, capitale du savoir-faire luthier, la lutherie, classée au patrimoine immatériel de l’humanité, devient toujours plus tangible et matérielle. La grande Beauté de l’art et de la musique doit toujours nous habiter et nous avons le devoir de la préserver et de la transmettre ».

La capitale française accueille pour la première fois le célèbre violon Stradivarius « Il Cremonese 1715 », prêté par la ville de Crémone au prestigieux Musée de la musique, où il est exposé depuis le 7 septembre dernier. Les passionnés français et étrangers pourront ainsi l’admirer jusqu’au 7 novembre 2023, dans le cadre d’un échange culturel entre le Musée du violon de Crémone et le musée parisien dédié à la musique. En retour, le Musée du violon accueillera en 2024 un instrument prêté par le Musée de la musique, le Stradivarius Sarasate, scellant ainsi le lien artistique entre les deux institutions.